CELINE ET SES PAMPHLETS

13 jan

Il a coulé beaucoup d’encre au sujet de la réédition des trois pamphlets antisémites du plus grand écrivain français du XXème siècle, mais, personne n’a souligné et réfléchi sur la volonté de l’écrivain de ne jamais les rééditer. Volonté qu’il a toujours clairement marqué dans ses relations avec Gaston Gallimard, surnommé par lui “Gastounet” et “épicier” de première classe. Pour le coup l’on peut dire que les héritiers de ce dernier sont “dignes” de lui puisqu’ils veulent se faire de l’argent à l’encontre de la volonté d’un mort.

L.F Céline à la fin de sa vie

L.F Céline à la fin de sa vie

Soit ce ne sera pas la première fois ni la dernière qu’un écrivain se voit trahi post-mortem, mais là la trahison pousse le bouchon un peu loin puisqu’il s’agit de pamphlets qui prônent la “solution finale” – j’y reviendrai. Bien sûr les thuriféraires d’une réédition clament haut et fort que Lucette Almensor, la veuve de l’écrivain, a elle-même donné son accord pour cette réédition. Maheureusement, honte à eux! ils oublient de dire qu’elle a cent ans et que ses facultés de jugement battent de l’aile et point selon moi le plus important elle a un besoin d’argent pressant. Là, me dirz-vous, Gallimard pourrait lui octroyer une petite pension avec toute la fraîche que cette vieille et juteuse maison s’est faite avec l’oeuvre de Céline? Mais non cela ne serait point dans la tradition de “Gastounet” et de ses descendants donc on propose à la veuve aux abois la réédition!?
Voilà pour la petite histoire, petite histoire qui malheureusement se mélange avec la grande: les millions de Juifs qui sont morts durant cette période. Car ces trois écrits l’ont été entre 1937 et 1941.
La finalité de cette solution finale est qu'elle n'aura pas de fin dans l'histoire

un des résultat de la « solution finale »

Quelques faits : En 1933 Hitler devient Chancelier du Reich et dès son arrivée au pouvoir les mesures diffamatoires et disciminatoires contre les Juifs vont bon train. Elles ne connaîtront aucune pause et aboutiront dans leur logique infernale à la “solution finale”. En 1938 Daladier promulgue en France des décrets-lois tristement célèbres qui confient aux seuls préfets le pouvoir d’accorder ou de refuser la prolongation de la carte d’identité pour les étrangers. Les hôteliers doivent déclarer au commissariat de police les immigrés logeant chez eux. Tout étranger entré en France de manière irrégulière est passible non seulement d’une amende mais aussi d’emprisonnement. Inutile de vous dire dans quelle situations se trouvaient les immigrés allemands, notamment Juifs qui avaient fui l’Allemagne nazie avec ces décrets honteux pour une république se disant démocratique. Puis l’apothéose de l’horreur et du dégoût : 1940. Les plénipotentiaires du gouvernement Pétain signent l’armistice et dans la convention avec le Reich signée à cet effet il y a le fameux paragraphe 19. Ce pragraphe prévoit l’extradition des sujets d’origine allemande réclamés par les autorités allemandes. Ce qui de facto livrait les immigrés juifs allemands à leur bourreau.
le porte de l'étoile jaune

le port de l’étoile jaune

Tout ceci, Céline, ne pouvait l’ignorer. Il parlait parfaitement allemand. Il avait fait quelques séjours en Allemagne. Il entretenait des relations épistolaires avec quelques allemands vivant dans l’Allemagne du Reich. Bien sûr, l’on sait aujourd’hui qu’il a aussi aidé dans la même période des Juifs, mais cela ne suffit ni à le dédouaner ni à le blanchir. Surtout qu’il fût le premier parmi les écrivains antisémites français – et Dieu sait qu’il y en avait beaucoup à l’époque, ne prenons que Giraudoux – a prôné et “argumenter” pour la “solution finale”. Une seule chose à sa décharge, si je puix dire, c’est que lors de leur parution ces pamphlets furent “remarquablement” bien accueillis: certains intellectuels ou écrivains discutaillaient dure pour savoir si Céline n’allait pas trop loin ou s’il ne manquait pas chez lui d’un manque de rigueur (sic) dans le raisonnement, mais aucune voix ne s’éleva pour remettre en cause le trait principal et commun de ces trois écrits: l’antisémitisme. Heureusement, aujourd’hui, avec les réactions de différents intellectuels et organisations nous n’en sommes plus là, et, ceci est signe d’espoir dans la perfectibilité de l’humain. Bien que cela ne soit pas si évident pour tout le monde: la maison Gallimard et Gibault – remarquable biographe de Céline et son avocat – se disent étonnés des réactions de protestations.
Organisation rationnelle d'un acte irrationnel

Organisation rationnelle d’un acte irrationnel

Eh bien moi je m’étonne qu’ils s’étonnent et leur air de ne pas y toucher me répugnent, car je vois encore ces camps de la mort lorsque je vivais en Pologne. Ces camps au-dessus desquels aucun oiseau ne vole, ni ne se perche. Et je me dis que ces oiseaux ont plus de tact que tous ces “étonnés”!?

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

PARKIN'SONG |
Chevalier Rouergue |
Desimpressionsurdespeintures |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Esther K.
| Through my eyes
| les oeuvres de titi